Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Modérateur : Augustin

Avatar du membre
Chantal
Messages : 64
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 14:18
Club : Graug
Niveau : 6k
Pseudo KGS/IGS : Kahlo

Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par Chantal » jeu. 20 oct. 2011 15:24

Avant de revoir de fond en comble la formule de la revue lors du prochain séminaire consacré à l'avenir de la RFG, il faut pouvoir définir ses objectifs :
lien entre la FFG et ses licenciés, revue pédagogique et culturelle sur le go, vitrine de la FFG, mémoire de la FFG...

Cette question a notamment un impact sur la réactivité que l'on souhaite donner à la revue. Est-ce qu'elle doit suivre avec plus de réactivité l'actualité du go en France (ou à l'étranger)?

Mickael
Messages : 25
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 21:24
Club : Lorient

Re: Les problèmes de la revue

Message par Mickael » mar. 1 nov. 2011 15:08

jp.lalo a écrit :Pour le thème des problèmes, quels sont-ils exactement ?
Rédaction ? Mise en page ? Finances ? Trop d'ambition ? Le format ? La couleur ?
Il y a 2 points à garder en tête :
  1. la fonction de la Revue
  2. l'élaboration de la Revue, dont l'absence de publication cette année est un symptôme
Tant que nous n'aurons pas décidé de cette fonction, je considère les discussions sur l'élaboration de la revue comme du bavardage.

Ce qui veut dire que nous devons avant toute chose trancher la contradiction suivante : d'un côté la Revue est conçu comme un « outil de progression et support de communication et d’information » ; et de l'autre elle est « non autonome financièrement depuis 1985 ».

À partir du moment où l'on considère que le bénéfice en terme de promotion et de communication est plus important que le coût économique, nous pouvons très bien accepter que la revue ne soit pas à l'équilibre et offrir à tout nouveau licencié un abonnement d'un an. Autrement dit, le critère qui prévaut ici est un critère politique.

Aujourd'hui, c'est le critère économique qui prévaut : il n'est plus acceptable que la revue ne soit pas à l'équilibre. Très bien. Mais plutôt que d'envisager remettre en cause cette politique d'offre d'abonnement à tout nouveau licencié, nous engageons une réflexion sur le passage en numérique de la revue, comme si cette transition allait --- magiquement sans doute --- résoudre la contradiction.

On revient à mon point 1) : quelle est la fonction de la Revue Française de Go en 2011 ? À quoi peut-elle encore bien servir ?

Si nous arrivons à répondre à cette question, alors nous pourrons nous pencher sur le point 2), l'élaboration de la revue. Ce point se divise lui-même en 2 points : la forme de la revue et le contenu de la revue.

La forme de la revue c'est tout ce qui constitue :
  1. l'équipe éditorial (définition des postes actuels et nécessaires)
  2. le format (revue papier, revue papier et numérique, revue numérique)
  3. la périodicité
  4. les outils rédactionnels
  5. les délais de production
  6. les partenaires commerciaux (routeur, imprimeur, publicité, etc.)
  7. etc.
Le contenu de la revue c'est tout ce qui concerne le lectorat, notre lectorat.
jp.lalo a écrit : B- la FFG commande (et paye) à la revue des exemplaires qu'elle envoie comme cadeau de bienvenue aux nouveaux arrivants, pour leur montrer que la communauté des joueurs de go organisés est sympa, et en espérant que la revue plaise et soit achetée par la suite pour approcher de la rentabilité.
La FFG ne paye rien à la revue : la revue n'a pas de compte bancaire séparé de la FFG, elle est un poste budgétaire comme un autre au sein de la FFG.
jp.lalo a écrit :Apparté pour les "moins de vingt ans de go": ce qui me fait rigoler, c'est que cette dissolution-fusion était une mesure de sauvetage à l'époque, car je ne m'en sortais plus, j'avais désespérément un trimestre de retard
Tu veux dire que tu as été contraint de prendre cette mesure ou que tu l'a prise volontairement ? Et combien étiez-vous à l'époque ?
jp.lalo a écrit :Tandis que là, on trouve normal un an sans revue !
Qui a dit qu'il trouvait ce retard normal ? Pourquoi crois-tu que j'ai démissionné du poste de directeur de la publication ?

Mickaël

Avatar du membre
Chantal
Messages : 64
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 14:18
Club : Graug
Niveau : 6k
Pseudo KGS/IGS : Kahlo

Re: Les problèmes de la revue

Message par Chantal » mar. 1 nov. 2011 15:50

À partir du moment où l'on considère que le bénéfice en terme de promotion et de communication est plus important que le coût économique, nous pouvons très bien accepter que la revue ne soit pas à l'équilibre et offrir à tout nouveau licencié un abonnement d'un an. Autrement dit, le critère qui prévaut ici est un critère politique.

Aujourd'hui, c'est le critère économique qui prévaut : il n'est plus acceptable que la revue ne soit pas à l'équilibre. Très bien. Mais plutôt que d'envisager remettre en cause cette politique d'offre d'abonnement à tout nouveau licencié, nous engageons une réflexion sur le passage en numérique de la revue, comme si cette transition allait --- magiquement sans doute --- résoudre la contradiction.
Pour ma part je pense qu'il est normal que la FFG soutienne financièrement la revue qui est également un outil de communication. Mais ce soutien doit être maitrisé. Si la FFG accorde une subvention à la revue (ou achète des numéros pour les premières licences), subvention qui s'ajoute aux recettes des abonnements et annonces publicitaires, on doit ensuite visé l'équilibre budgétaire.
Il ne m'a jamais paru très clair de savoir combien la revue a coûté à la FFG ces dernières années, d'une part parce qu'avant il y avait un compte séparé et d'autre part parce que les parutions décalées ne simplifient pas les choses.

Quand à la question du numérique, ce n'est évidement pas la solution magique mais tant qu'à initier une réflexion sur la question, il faut également étudier cette option car il y a une demande importante dans ce sens.

jp.lalo
Messages : 5
Enregistré le : mer. 26 oct. 2011 15:58
Club : 76Ro
Niveau : 5 K

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par jp.lalo » mer. 2 nov. 2011 15:39

Un petit retour sur le passé, pour Mickaël (et les autres jeunes)

jp.lalo a écrit:
B- la FFG commande (et paye) à la revue des exemplaires qu'elle envoie comme cadeau de bienvenue aux nouveaux arrivants, pour leur montrer que la communauté des joueurs de go organisés est sympa, et en espérant que la revue plaise et soit achetée par la suite pour approcher de la rentabilité.


La FFG ne paye rien à la revue : la revue n'a pas de compte bancaire séparé de la FFG, elle est un poste budgétaire comme un autre au sein de la FFG.

JP : Aurais-tu préféré cette formulation plus lourde et moins ambigüe :
ce n'est pas le directeur de publication ni le rédac chef qui décident de faire imprimer des numéros "cadeaux", ce n'est pas le directeur de publication ni le rédac chef qui les payent, la fédé s'en charge et le met sur la ligne budgétaire "revue".
(en gardant la fin quand même)

jp.lalo a écrit:
Apparté pour les "moins de vingt ans de go": ce qui me fait rigoler, c'est que cette dissolution-fusion était une mesure de sauvetage à l'époque, car je ne m'en sortais plus, j'avais désespérément un trimestre de retard

Tu veux dire que tu as été contraint de prendre cette mesure ou que tu l'a prise volontairement ? Et combien étiez-vous à l'époque ?

JP : Dans le désordre :
- si tu relis quelques anciens numéros de l'époque, tu verras que je cumulais les fonctions de rédacteur (plus d'un article par revue), rédac chef, secrétaire de saisie, fabriquant de diagrammes, et prémaquettiste (la maquette était fignolée par un pro qui gérait l'imprimeur)
Pas d'indemnités pour moi, mais le pro était payé.
- mesure imposée de l'extérieur par un bureau ffg inquiet, dans le sens où j'étais tellement noyé dans les problèmes que je ne l'ai pas envisagée, mais acceptée dès que j'ai compris ce que cela voulait dire.

jp.lalo a écrit:
Tandis que là, on trouve normal un an sans revue !

Qui a dit qu'il trouvait ce retard normal ? Pourquoi crois-tu que j'ai démissionné du poste de directeur de la publication ?

Mickaël

JP : Désolé, là, c'était vraiment mal formulé : je faisais allusion au grand silence qui a provoqué ta démission. Qui elle-même a été suivie d'un presque aussi grand silence (quand je me suis inquiété, on m'a répondu qu'il y avait des choses plus importantes à faire, visiblement personne ne pouvait se détacher sur la revue)

Mickael
Messages : 25
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 21:24
Club : Lorient

Re: Les problèmes de la revue

Message par Mickael » mer. 2 nov. 2011 23:15

Chantal a écrit :Pour ma part je pense qu'il est normal que la FFG soutienne financièrement la revue qui est également un outil de communication. Mais ce soutien doit être maitrisé. Si la FFG accorde une subvention à la revue (ou achète des numéros pour les premières licences), subvention qui s'ajoute aux recettes des abonnements et annonces publicitaires, on doit ensuite visé l'équilibre budgétaire.
Je suis tout à fait d'accord avec ce point. Mais comment se fait-il alors que cette politique d'offre aux nouveaux licenciés n'ai jamais été évalué alors qu'elle la plus couteuse ? Cela a-t-il eu une influence sur le nombre de licenciés ? Qu'est-ce qui est communiqué ? Quel est le but ? Il faut que nous visions à l'équilibre mais je n'ai pas l'impression qu'il y ait une volonté de maitriser quoi que ce soit. On retrouve cette faiblesse de volonté dans cette phrase inouïe sur le site fédéral « non autonome financièrement depuis 1985 » et l'on fait de cette non-autonomie un argument pour prendre une licence : licenciez vous pour combler le passif de la Revue ! 25 ans que ça dure ! Et on n'a pas honte ! J'avais demandé à ce que l'on supprime ce message il y a 2 ans, encore un message perdu dans les méandres.
Chantal a écrit : Il ne m'a jamais paru très clair de savoir combien la revue a coûté à la FFG ces dernières années, d'une part parce qu'avant il y avait un compte séparé et d'autre part parce que les parutions décalées ne simplifient pas les choses.
Je t'ai envoyé les coûts de fabrication de la revue pour 2011. On était à 13500 en 2009 et 2010.

Avatar du membre
Pierre
Messages : 55
Enregistré le : jeu. 18 févr. 2010 19:37
Club : 92BB / TgMs
Niveau : 7k
Pseudo KGS/IGS : Pierre
Contact :

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par Pierre » jeu. 3 nov. 2011 15:19

Bonjour,

Je viens de voir la discussion sur le forum.
Je pense qu'à la suite d'une lecture rapide, je peux me permettre de donner une opinion.

Pour moi, le problème de la revue est également en amont, et donc répondre à la question : Que veut communiquer la FFG à l'extérieur ?
L'extérieur étant pour moi tout ce qui ne relève pas de la communication interne à la FFG.

Selon moi, les tâches de responsables communication "externe" sont de fixer des objectifs répondant, par exemple, aux questions :
- comment communiquer avec les média ?
- comment communiquer avec des personnes hors du monde du go ?
- comment communiquer à propos des évènements de la FFG ?

A partir de ce moment-là : on peut utiliser tel ou tel outil comme une revue et on peut définir les tâches en associant l'aspect "financier" (affecter une somme) et "temporel" (affecter un délai) pour la réalisation de chacune des tâches, l'objectif étant atteint si l'ensemble des tâches pour l'année N sont réalisées. (si pas réalisées, baisser les objectifs pour l'année N+1).

Je m'éloigne un peu du thème principal...
Je veux simplement dire que tant que les responsables communication "externe" et/ou la FFG elle-même n'ont pas structuré les missions liées à la communication externe, les tâches liées aux missions, les objectifs à atteindre, je ne vois pas pourquoi on arriverait à savoir où se trouve l'outil "revue" dans le cadre de la FFG et comment l'organiser.

Les discussions économiques et politiques dans le cadre actuel sont des calculs d'apothicaire : on avance en aveugle en fonction d'une discussion lors de l'AG ou autres.

Je sais que des actions sont en cours dans le domaine de la structuration.
D'ailleurs, c'était selon moi LE thème de séminaire le plus important (plus que la revue justement) afin d'avoir des réponses, notamment pour la revue, mais pas seulement.
(c'est comme si on était en train de concevoir un moteur alors qu'on ne sait pas pour quel véhicule ledit moteur est destiné : une fusée ou un jouet ?)

Je crains d'ailleurs que la solution trouvée lors du séminaire soit caduque car je ne pense pas qu'au 3 décembre nous connaîtrons
- les objectifs fixés pour la communication externe (possible qu'on le sache par rapport aux actions effectuées en ce moment par Laurent Coquelet)
- les tâches liées (idem)
- les demandes et les besoins de la communication externe
- est-ce que les responsables communication actuels vont réaliser ces tâches ? D'ailleurs, vont-ils être présents lors du séminaire ?

et donc les discussions et les solutions reposeraient sur des bases inconnues et subjectives.

[Aparté : je pense que la motivation parmi les bénévoles augmentera si on arrive à dire clairement : "Ok, tu veux nous aider : il y a une liste de tâches "simples" avec une estimation du temps de réalisation et un budget alloué, les tâches étant définies clairement, choisis celle(s) que tu peux faire et si tu as un pb dis le nous assez vite qu'on puisse t'aider"]

En espérant ne pas avoir trop dévié du sujet initial

Pierre

Mickael
Messages : 25
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 21:24
Club : Lorient

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par Mickael » ven. 4 nov. 2011 01:18

jp.lalo a écrit :JP : Aurais-tu préféré cette formulation plus lourde et moins ambigüe :
ce n'est pas le directeur de publication ni le rédac chef qui décident de faire imprimer des numéros "cadeaux", ce n'est pas le directeur de publication ni le rédac chef qui les payent, la fédé s'en charge et le met sur la ligne budgétaire "revue".
D'accord, je comprends ce que tu veux dire. Note toutefois que l'article 25 de notre règlement intérieur précise que « la direction de la publication et la direction de la rédaction sont indépendantes du conseil d'administration de la fédération ».
jp.lalo a écrit : - si tu relis quelques anciens numéros de l'époque, tu verras que je cumulais les fonctions de rédacteur (plus d'un article par revue), rédac chef, secrétaire de saisie, fabriquant de diagrammes, et prémaquettiste (la maquette était fignolée par un pro qui gérait l'imprimeur)
Pas d'indemnités pour moi, mais le pro était payé.
- mesure imposée de l'extérieur par un bureau ffg inquiet, dans le sens où j'étais tellement noyé dans les problèmes que je ne l'ai pas envisagée, mais acceptée dès que j'ai compris ce que cela voulait dire.
D'accord, donc même situation que j'ai trouvé en 2009, où une personne seule assurait tout le travail.

Mickaël

Mickael
Messages : 25
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 21:24
Club : Lorient

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par Mickael » ven. 4 nov. 2011 14:49

Bonjour Pierre,
Pierre a écrit : Je veux simplement dire que tant que les responsables communication "externe" et/ou la FFG elle-même n'ont pas structuré les missions liées à la communication externe, les tâches liées aux missions, les objectifs à atteindre, je ne vois pas pourquoi on arriverait à savoir où se trouve l'outil "revue" dans le cadre de la FFG et comment l'organiser.
Pour au moins 3 raisons :
  1. la FFG a vendu l'abonnement d'une revue dont aucun numéro n'a été livré
  2. la revue possède une histoire -- passionnée -- avec la FFG : créée la même année (1978), indépendante d'abord, intégrée aujourd'hui
  3. le lectorat est constitué à 98% de licenciés
Autrement dit, la revue n'est pas un outil comme un autre que l'on peut placer aussi facilement que cela dans une catégorie, elle n'est peut-être pas en elle-même un moyen mais plutôt une fin en soi. Car le seul objectif à atteindre pour une revue commerciale c'est d'augmenter son lectorat. Personne n'ira acheter un communiqué de presse ou le compte-rendu d'un tournoi (fût-il le Congrès).

Et j'en viens au deuxième point :
Pierre a écrit : Les discussions économiques et politiques dans le cadre actuel sont des calculs d'apothicaire : on avance en aveugle en fonction d'une discussion lors de l'AG ou autres.
C'est là où je ne suis pas d'accord ou alors il y a un problème de vocabulaire : quand j'emploie le terme de politique je fais référence aux actions mises en œuvres pour atteindre les objectifs fixés par nos statuts à savoir favoriser, développer organiser la pratique du jeu de go en France. La communication est seulement l'un des moyens de cette politique.

jp.lalo
Messages : 5
Enregistré le : mer. 26 oct. 2011 15:58
Club : 76Ro
Niveau : 5 K

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par jp.lalo » jeu. 10 nov. 2011 13:56

Pierre a écrit : Pour moi, le problème de la revue est également en amont, et donc répondre à la question : Que veut communiquer la FFG à l'extérieur ?
Désolé, Pierre, mais je ne suis pas d'accord...
Il y a plein d'outils de communication, plus ou moins utilisables par la FFG, mais pour l'extérieur, la revue est vraiment le dernier (du moins tant qu'il n'y aura pas des dizaines de milliers de licenciés, dont les cotisations permettront d'installer la revue dans tous les kiosques et points de presse de France et de Navarre).

Sa seule utilisation comme outil de comm est de pouvoir être éventuellement présentée comme preuve du sérieux de la fédé, et donc, A MON AVIS de quasi-cofondateur, en outil de progression (l'autre fonctionalité souhaitée par les vrais pères fondateurs, le lien entre joueurs français, est maintenant parfaitement assuré par la FFG sur son site et pas frgo).

Pour le joueur de base, donc, d'abord des articles techniques.
Il faudra aussi quelques nouvelles et reportages, pour rendre la revue moins austères, et aussi servir de support de mémoire, mais là le dosage sera plus délicat.

JP Lalo

Avatar du membre
Chantal
Messages : 64
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 14:18
Club : Graug
Niveau : 6k
Pseudo KGS/IGS : Kahlo

Re: Futur de la revue - une revue pour qui, pourquoi?

Message par Chantal » jeu. 10 nov. 2011 23:37

Pierre a écrit : Je veux simplement dire que tant que les responsables communication "externe" et/ou la FFG elle-même n'ont pas structuré les missions liées à la communication externe, les tâches liées aux missions, les objectifs à atteindre, je ne vois pas pourquoi on arriverait à savoir où se trouve l'outil "revue" dans le cadre de la FFG et comment l'organiser.
La théorie c'est bien, mais je ne crois pas qu'à l'heure actuelle la FFG soit capable de se définir une politique de communication globale. Si on attend qu'elle le soit dans 10 ans on n'aura toujours pas bougé d'un iota.
Il faut avancer aujourd'hui sur la revue, d'une part parce qu'on est en situation de crise et d'autre part parce que c'est un patrimoine qu'il faut valoriser et éviter que tout le travail accompli parte aux oubliettes.

Si au passage cela nous permets de réfléchir à notre com générale, c'est bien aussi.

Verrouillé