Format du challenge Rhône-Alpes pour 2018/2019.

Le forum de la ligue Rhône-Alpes.
Lucky38
Messages : 12
Enregistré le : ven. 19 févr. 2010 15:19
Localisation : Grenoble

Re: Format du challenge Rhône-Alpes pour 2018/2019.

Message par Lucky38 » mer. 5 sept. 2018 11:35

Bonjour,

Je ne découvre cette discussion que tardivement mais vais tout de même donner mon point de vue.


Rappel historique


L'idée du Challenge RA vient de plusieurs constats faits en 2008 :

1) les joueurs LRA de niveau moyen ou peu élevé se connaissent assez peu car :
- il y a assez peu d'occasions de se rencontrer (les compétitions régionales telles que le 2ème tour du championnat de France ou le tour régional de la Coupe Lim sont fréquentées plutôt par des joueurs forts)
- il y a grosso modo 1/3 de renouvellement de la population de joueurs LRA chaque année (et donc toujours beaucoup de débutants)

2) pas mal de joueurs LRA ne font pas (ou font peu) de compétitions soit en raison du coût soit en raison du manque de dispo sur un week-end entier

Du coup, l'idée du Challenge est née afin de pouvoir :
- organiser des rencontres régulières entre joueurs LRA sans que cela ne coûte trop ni ne prenne trop de temps
- inciter les joueurs dans les clubs à participer (rotation des phases du challenge dans les différents clubs)
- inciter les joueurs moyens, faibles ou débutants à découvrir ce qu'est une compétition de go et à obtenir ainsi un niveau à l’échelle
- valoriser les plus vaillants (classement sur le nombre de victoires et non Mc-Mahon)
etc...



Aujourd’hui


Cela a très bien fonctionné jusqu'à présent (il n'y a qu'à voir le nombre de participants en hausse régulière).

Quelles sont les motivations pour vouloir changer ?

J'ai noté :

1) faible participation des joueurs forts
--> Le Challenge a volontairement été créé pour les joueurs débutants, faibles ou moyens qui ne font pas (ou font peu) de compétition et non pour les joueurs forts qui ont plein d'occasion d'en faire. Alors OK pourquoi ne pas adapter les choses ? la proposition d'adaptation du handicap par tranches de niveaux me semble être pertinente/

2) envie de créer un format de temps très différent
--> mais est-ce que ce n'est pas perdre encore plus les gens qui font peu ou pas de compétition ?

3) envie de faire plus de rondes par phase et d'étendre la durée d'une phase à une journée complète au lieu de 1/2 journée
--> est-ce bien raisonnable sachant que justement le petit plus du Challenge par rapport aux autres compétitions est de laisser la possibilité de faire autre chose de son week-end. Et je ne ne parle même pas du fait de devoir se lever à l'aube le matin pour être à 9h ou 10h à Pétaouchnok à l'autre bout de la ligue (tous les joueurs LRA ne sont pas lyonnais ou grenoblois séparés par seulement 1h15 de train).

Du coup, je me pose la question du bien fondé de modifier le challenge tel que cela est proposé...

Pio2001
Messages : 163
Enregistré le : sam. 28 sept. 2013 17:45
Club : Lyon Shinogi
Niveau : 9 Kyu
Pseudo KGS/IGS : Pio2001

Re: Format du challenge Rhône-Alpes pour 2018/2019.

Message par Pio2001 » mer. 5 sept. 2018 17:17

Bonjour Luc,
Merci pour ta participation. J'ajouterais d'autres motivation à celles que tu as citées :

La première motivation de Loïc, sauf erreur de ma part, était de simplifier le suivi du challenge. Le format actuel implique de tenir à jour séparément les fichiers Open Gotha de chaque phase, et aussi du challenge complet.

Cette année, le classement publié sur le site de la ligue est resté erroné durant des mois (c'était un classement McMahon). Pour retrouver le classement réel, je me suis basé sur le règlement, qui indique d'utiliser le nombre de victoires, puis le SOS, puis le SOSOS, puis le classement à l'échelle.

Or il existe plusieurs façons de calculer un SOS. La façon "brute" (somme des points des adversaires rencontrés) n'a pas de sens : pourquoi récompenser les joueurs qui ont été appariés contre des gens qui ont participé à plus de rondes que les autres (qui sont ceux qui ont obtenu le plus de points en moyenne) ?
Et si on utilise un SOS McMahon (ce qui est techniquement possible), ce n'est guère mieux, car à handicap réel, affronter un joueur moins bien classé ne donne aucun avantage particulier.

Nous avons donc besoin de clarifier ce point dans le réglement. Tout au moins d'indiquer précisément quel est le départage utilisé.

Si c'est un SOS, est-ce un SOS sur le nombre de victoires, sur le niveau, ou sur un score McMahon imaginaire ? Et comment ce SOS doit-il tenir compte des rondes sautées par les adversaires ?
Le cas du SOSOS est un peu plus compliqué : Open Gotha ne permet pas, pour le moment, de tenir compte des rondes sautées par les adversaires dans le calcul du SOSOS.
Or le challenge Rhône-Alpes est un tournoi dans lequel on saute un grand nombre de rondes.

En ce qui concerne les pendules, je pense que le réglement ne devrait pas imposer un type de byo-yomi particulier, mais laisser ce point à l'initiative des organisateurs des rondes. Si on a des pendules mécaniques ou électroniques, ce n'est pas la même chose.
Le règlement pourrait se contenter d'indiquer un "temps ajusté" minimum (le temps ajusté, qui tient compte de la période principale et du byo-yomi, est la nouvelle mesure officielle utilisée par l'échelle FFG, cela a été voté en mars 2018, c'est déjà implémenté à l'échelle, mais le nouveau mode de calcul n'a pas encore été publié).
Le règlement du challenge indiquerait ensuite un exemple de règlage, typiquement avec byo-yomi canadien, que les organisateurs pourront utiliser par défaut, mais sans empêcher d'autres organisateurs d'employer des modes plus avancés sur les pendules électroniques, le cas échéant, tout en respectant le temps ajusté requis.

Répondre